Jeuxgratuitsfr

Notre vision du jeux et de l'argent

Toutes les sociétés et depuis la nuit des temps ont inventé des jeux pour les enfants mais aussi pour les adultes. A bien y regarder, hier comme aujourd'hui, le jeu occupe une place importante dans la vie des êtres humains.

Un peu d'histoire

Les Athéniens de l'Antiquité cultivaient dès leur plus jeune âge la passion du jeu. Les enfants savaient jouer au yo-yo, à la toupie, à la marelle et au cerceau. Tandis que les adultes organisaient des combats d'animaux qui suscitaient de nombreux paris. Les jeux de hasard passionnaient aussi les Grecs. Sans oublier les fameux jeux du stade, ancêtres de nos jeux olympiques.

Les Romains appréciaient particulièrement les osselets et intéressaient souvent la partie avec de l'argent. Les jeux publics étaient plus cruels que chez les Grecs avec des mises à mort et des sacrifices tels le "cheval d'octobre" , course équestre où le cheval vainqueur est immolé au dieu Mars. Les jeux du cirque attiraient des milliers de personnes. On y assistaient à des courses de chars et les paris étaient ouverts. Etrange ressemblance avec nos tiercés, quartés et quintés.

Retour vers le "futur"

Aujourd'hui les jeux sont beaucoup plus variés, et ont de plus en plus partie liée avec internet.

Les jeux d'argent sont à distinguer des autres: Loto national, tirages, jeux d'argent en ligne,machines à sous, paris sportifs, jeux télévisés comme "Qui veut gagner des millions"... Il en existe une multitude. Les enjeux sont différents des jeux n'impliquant pas l'argent.Sans faire d'à priori, nous en parlerons différemment. Ces jeux remportent un vif succès auprès du public.

Les jeux vidéo sur internet , sur Facebook, sur consoles, smartphones etc ont explosé tous les compteurs. Leur succès est plus que retentissant. Ils attirent les enfants, les jeunes, les adultes sans aucune discrimination.

Les autres jeux ne sont pas en reste: jeux de société, jeux de rôles, échecs, matchs de foot, etc.

Pas besoin d'en démontrer davantage, nous sommes tous des "homo ludens" à des degrés différents. Donc pas de culpabilité.

Les Sciences Humaines analyse notre goût pour le jeu comme venant de sa relative gratuité ( excepté les jeux d'argent) et de son absence d'enjeu. Ce qui le rendrait particulièrement attractif, procurant plaisir et excitation. Il remplit aussi un rôle social fondamental.

Discutez concernant notre article !